Navegação – Mapa do site

Lire sur la frontière. Les littératures africaines de langue portugaise selon une perspective comparée – date limite d’envoi 20 décembre 2015

Organisation : Fabrice Schurmans et Margarida Calafate Ribeiro

Date limite d’envoi : 20 décembre 2015

Ce numéro de e-cadernos ces propose une perspective critique ouverte au divers, une perspective qui n’ignore pas l’importance des frontières pour l’histoire littéraire mais qui ne se sent pas tenue par celles-ci. Comme on le constate dans d’autres contextes, de nombreux textes issus des Afriques de langue portugaise signifient localement, toutefois les mêmes textes se déplacent rapidement vers la frontière où, grâce à la traduction, ils disent quelque chose de fondamental non plus sur l’être angolais, mozambicain ou guinéen, mais simplement sur l’être humain. En ce sens, un nombre croissant d’écrivains contemporains s’insère dans ce que l’on appelle la Littérature-monde, désignation dans laquelle se reconnaissent des auteurs issus des mondes caribéens et africains. Même si elle s’ancre dans des contextes déterminés, cette littérature parle de l’être humain, de sa condition, de ses problèmes, elle circule, voyage et, ce faisant, affaiblit la réalité des frontières nationales en littérature. Cette notion, ainsi que l’acte même de comparer, devrait idéalement faire l’objet de réflexion critique de la part des auteurs désireux de participer à ce numéro.

Ce numéro prétend donc ouvrir un nouveau chapitre dans l’étude des littératures africaines de langue portugaise. Du comparatisme de proximité au sein de la même langue, nous voulons passer au comparatisme entre systèmes littéraires et entre langues différentes de façon à mettre en évidence la manière dont les littératures africaines écrites en portugais s’articulent (ou s’éloignent d’) à autres pratiques littéraires africaines. Les articles proposés devront par conséquent porter sur la comparaison entre le travail d’un/une auteur/e africain/e de langue portugaise et le travail d’au moins un/une auteur/e issu/e d’autres contextes linguistiques africains.

e-cadernos ces est une publication en libre accès disponible en ligne, basée sur un système d’évaluation anonyme et éditée par le Centre d’Études Sociales de l’Université de Coimbra. Elle fait partie des bases de données suivantes : CAPES, EBSCO e Latindex. Pour plus d’informations, consulter : http://eces.revues.org/

Tous les textes doivent être soumis dans leur version complète en portugais, anglais, français ou espagnol. Ils peuvent compter jusqu’à 60 000 caractères maximum (avec espaces), notes et références bibliographiques incluses. Pour la section finale @cetera, la revue accepte d’autres textes (jusqu’à 35 000 caractères), entrevues et débats (jusqu’à 25 000 caractères) ou des recensions critiques inédites (maximum 5 000 caractères).

Les normes détaillées pour la soumission de textes sont disponibles à l’adresse suivante : http://eces.revues.org/805 (en angais). Les courriels doivent être envoyés à l’adresse e-cadernos@ces.uc.pt et mentionner explicitement qu’ils se réfèrent au numéro thématique en question Les littératures africaines de langue portugaise selon une perspective comparée.

Toutes les contributions seront soumises à un processus d’arbitrage scientifique.

  • Logo Centro de Estudos Sociais
  • Logo Universidade de Coimbra
  • Logo Universidade de Coimbra - Património Mundial em 2013
  • Les cahiers de Revues.org